Explosion du prix de la fourrière à Paris en 2015

Un décret du ministère de l’Intérieur annonce une importante augmentation du coût de l’enlèvement des véhicules vers la fourrière à partir du 1er janvier 2015. Cette nouvelle vient de confirmer l’échec de la politique de stationnement dans les villes à fort trafic routier.

GARE AU STATIONNEMENT GÊNANT !

Le prix de la fourrière à Paris à partir du 1er Janvier 2015 explose. Pour l’enlèvement d’une voiture particulière passe ainsi de 126 à 150 euros, soit une augmentation de près de 20% !

Mais ce n’est pas tout car l’augmentation la plus importante est celle des frais de garde journalière, pour chaque jour passé à la fourrière, passant de 10 à 29 euros, soit une augmentation de presque 300%! Les deux-roues ne sont pas en reste puisque les tarifs des prestations passent respectivement à 49 et 10 euros.

Elle avait déjà fait scandale en mars dernier et Pierre Chasseray, de l’Association 40 millions d’automobilistes, affirmait alors que «cette hausse, si elle se confirme, signe l’échec de la politique de stationnement à Paris. En dix ans, la municipalité de Paris a supprimé 30% de places de stationnement. Aujourd’hui, tout est prétexte pour taxer l’automobiliste». Une réaction déjà virulente alors qu’il était prévu à l’époque une augmentation à seulement 25 euros de frais de frais de garde journalière, contre 29 euros en définitive…

Selon plusieurs associations et organismes non gouvernementaux, ces nouvelles tarifications enfoncent davantage le clou et rend la vie plus difficile aux parisiens qui voient leur liberté de rouler atteinte par ce genre de mesures.

L’opposition quant à elle, parle d’un fiasco total dans la gestion et la résolution de ces problèmes. Car il faut ajouter à cela la préparation d’une loi interdisant la circulation de certianes pollulants durant les pics de pollution.

Le prix de la fourrière à Paris à partir du 1er Janvier 2015 explose. Pour l’enlèvement d’une voiture particulière passe ainsi de 126 à 150 euros, soit une augmentation de près de 20% !

Mais ce n’est pas tout car l’augmentation la plus importante est celle des frais de garde journalière, pour chaque jour passé à la fourrière, passant de 10 à 29 euros, soit une augmentation de presque 300%! Les deux-roues ne sont pas en reste puisque les tarifs des prestations passent respectivement à 49 et 10 euros.

Elle avait déjà fait scandale en mars dernier et Pierre Chasseray, de l’Association 40 millions d’automobilistes, affirmait alors que «cette hausse, si elle se confirme, signe l’échec de la politique de stationnement à Paris. En dix ans, la municipalité de Paris a supprimé 30% de places de stationnement. Aujourd’hui, tout est prétexte pour taxer l’automobiliste». Une réaction déjà virulente alors qu’il était prévu à l’époque une augmentation à seulement 25 euros de frais de frais de garde journalière, contre 29 euros en définitive…

Selon plusieurs associations et organismes non gouvernementaux, ces nouvelles tarifications enfoncent davantage le clou et rend la vie plus difficile aux parisiens qui voient leur liberté de rouler atteinte par ce genre de mesures.

L’opposition quant à elle, parle d’un fiasco total dans la gestion et la résolution de ces problèmes. Car il faut ajouter à cela la préparation d’une loi interdisant la circulation de certianes pollulants durant les pics de pollution.