Sécurité routière : Fini le Kit main libre, Bonjour les amendes majorées et le taux d’alcool abaissé

par / mardi, 07 avril 2015 / Publié dans gouvernement
smartphone-au-volant-attention-danger_zoom_lightbox

Le ministère de l’Intérieur a annoncé plusieurs mesures pour cet été, à commencer par l’interdiction du kit mains libres au volant et l’expérimentation de la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines portions de route. Ces mesures devraient entrer en vigueur d’ici au 30 juin.

Selon ce calendrier prévisionnel, à cette date, les amendes pour stationnement gênant sur les passages piétons, les trottoirs ou les pistes cyclables passeront de 35 à 135 euros et le taux d’alcoolémie pour les conducteurs novices (moins de trois ans, ou moins de deux ans s’il a suivi la conduite accompagnée) sera abaissé à 0,2 g/l de sang.

Ces mesures figurent dans un plan de 26 mesures annoncées le 26 janvier par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve pour tenter d’enrayer la mortalité routière, qui a augmenté en 2014 pour la première fois depuis douze ans.

A partir de cet été, il sera interdit de conduire une voiture ou un deux-roues avec un kit mains libres sur les oreilles. Seul l’oreillette bluetooth (sans fil) sera autorisée. «Le kit mains libres est un dispositif qui l’empêche d’entendre ce qui se passe autour de lui. Le but est que le conducteur garde l’appréhension du monde extérieur», a-t-on expliqué de même source, en précisant que l’usage d’une seule oreillette d’un kit mains-libres filaire ne serait pas toléré. La sanction en cas de non-respect de cette mesure n’est pas encore déterminée. Le gouvernement envisageait initialement une amende de 200 euros et le retrait de 3 points de permis, comme c’est le cas en Espagne, mais il devrait finalement l’inclure dans le barème des contraventions existantes, a-t-on précisé. Actuellement, l’usage du téléphone est puni d’une contravention de 4e classe, soit 135 euros d’amende, et d’un retrait de 3 points.

Mais si l’utilisation d’un tel kit sera donc bientôt interdit, sachez que les dispositifs ne nécessitant aucun écouteur, oreillette ou casque restent toujours autorisés tels que les kits fonctionnant grâce au système Bluetooth, la fonction « haut-parleur » du portable ou encore les téléphones embarqués directement intégrés au véhicule. De quoi laisser à certains professionnels comme les ambulances et les chauffeurs de taxi, entre autre, la possibilité d’être contactés en cas de besoin.

L’expérimentation de la limitation à 80 km/h, au lieu de 90 km/h, sur certaines routes bidirectionnelle sera également lancée d’ici au 30 juin. Les «trois à cinq» tronçons concernés, qui devaient être annoncés fin février, sont en train d’être choisis. «Il faut trouver des endroits où la cause discriminante des accidents est la vitesse. Ces investigations expliquent le délai. Nous avons identifié une quinzaine de tronçons possibles, qui ont été soumis aux préfets concernés et nous attendons leurs retours», a-t-on indiqué.
A noter également que l’expérimentation des radars « feux rouges » sera mise en place « avant le 31 décembre« , tandis que celle des radars « double face » est en cours dans les départements du Rhône et de la Gironde et livrera ses résultats à la fin du mois du juin.

En attendant la mise en place de ces mesures, Bernard Cazeneuve a annoncé une baisse encourageante de 11% la mortalité routière pour le mois de mars 2015 par rapport à celui de 2014 (soit 226 morts sur les routes).

Bonne route !
L’équipe de FCGE CarteGrise-Paris

 

Laisser un commentaire

TOP